Conclusion du rapport

Le secteur du voyage est en pleine mutation, et est influencé directement par les progrès de la technologie, l’évolution des forces économiques et politiques ainsi que les changements culturels et climatiques.

De nombreux progrès technologiques ont été lancés par des acteurs qui n’appartenaient pas au secteur du voyage et qui ont identifié une meilleure manière de faire les choses. Des marques offrent de nouveaux produits qui ont transformé la façon dont les gens préparent, réservent et effectuent un voyage.

Il n’est jamais facile de repérer les vrais gagnants dans un domaine en constante mutation comme celui des technologies émergentes. Le développement n’est jamais linéaire ou prévisible et pour chaque grand succès mondial comme celui de l’iPhone, il y a un exemple d’échec comme celui de la cassette vidéo Betamax.

Station spatiale

Mais cela ne veut pas dire que ces innovations ne vont pas se concrétiser ou que nous devrions être complaisants parce que nous parlons d’une version particulière d’une technologie.

Les concepts tels qu’Airbnb ne sont pas en eux-mêmes de nouvelles idées. Depuis des années et dans le monde entier, des gens sous-louent des chambres ou des maisons par le biais des réseaux sociaux ou des forums en ligne. Mais l’idée est née lorsque les changements technologiques l’ont rendue possible.

Elle est surtout apparue à un moment où les consommateurs eux-mêmes étaient déjà familiarisés avec la notion d’échange d’informations et de conseils avec les autres internautes, lisant leurs commentaires sur les marques qu’ils aiment et utilisant les sites de comparaison de prix pour rechercher la meilleure offre.

Alors avec quoi les consommateurs seront-ils familiers dans 10 ans ?

Des cabines d’avion divisées en zones selon vos humeurs, activités et besoins plutôt que sur votre statut social et vos revenus ? Des séjours dans des chambres d’hôtels avec vue sur des poissons et coraux et où même le papier peint est personnalisé ? Ou bien un Compagnon Numérique de Voyage intégré à votre montre, votre mobile ou vos Google Glass ?

Toutes ces options sont possibles, beaucoup sont probables.

Ville en bord de mer

Rappelons-nous que Facebook a été lancé seulement en 2004, ce qui montre à quelle rapidité la technologie transforme nos habitudes et notre manière de voir le monde et de communiquer, et combien cette technologie peut changer en seulement dix ans.

En effet, si les vingt dernières années ont vu l’apparition des réseaux sociaux, les vingt prochaines verront l’utilisation des Big Friendly Data (BFD) : donnant aux marques l’accès à nos profils en ligne et leur utilisation de nos données pour anticiper nos besoins, nos projets de voyage et nos souhaits en matière d’hôtellerie.

À l’avenir, la plupart de nos réseaux sociaux adopteront cette approche : plutôt que de nous transmettre des données, ils utiliseront nos « Big Data » pour déterminer tous les aspects du voyage – de la chambre d’hôtel jusqu’au type de boissons que le voyageur aimerait trouver dans son minibar.

Les interviews de chercheurs et d’experts réalisés pour ce rapport montrent clairement que dans plus de dix ans, les tendances et la technologie transformeront les voyages en expériences intuitives et faciles, rendant le monde plus proche de TOM.

Hôtel sous-marin

À court terme, il est important cependant, de comprendre que ces tendances que nous cherchons toujours à exploiter et dont nous voulons tirer parti – les vacances recommandées par les internautes, les séjours sur lesquels nous pouvons lire des commentaires, les sites de comparaison de prix – continueront à se développer jusqu’à devenir eux aussi le modèle standard par défaut qui définit la forme et la texture du secteur.

En ce qui concerne le voyage lui-même, comme nous l’avons vu, les consommateurs eux-mêmes recherchent les expériences fortes, l’extrême et le risque, et lorsqu’il s’agit d’un côté, de l’attirance de plus en plus forte pour les voyages dans l’espace, de l’autre, il s’agit de l’attrait pour les mondes sous-marins, l’imaginatif et l’audacieux.

L’hôtel du futur nous transportera dans des espaces magiques, personnalisés, équipés de technologies qui nous placeront dans un environnement de données, d’imageries et de contenus disponibles sur nos mobiles ou nos ordinateurs portables. Et des chambres qui nous permettront d’améliorer notre santé ou d’être plus détendu et moins stressé.

Le but de ce rapport est de nous faire voyager dans la prochaine décennie pour découvrir la nouvelle vague de changements que nous sommes sur le point de connaître : pas seulement les changements dans notre manière de voyager et dans nos destinations, mais également dans notre manière de les négocier.

Scroll Down

Une description du secteur du voyage en 2020

Pour comprendre le monde du voyage des années 2020, nous devons prendre en considération les forces technologiques, économiques et sociales qui vont remodeler le secteur mondial du voyage ces 10 prochaines années.

Le facteur le plus important à l’œuvre est peut-être le développement vers la Maturité numérique. En 2014, le cyberespace et les technologies qui lui sont associées n’apparaissent plus comme originaux et surprenants. Ils deviennent la toile de fond de nos vies.

En Chine, 464 millions de personnes, soit 34,5% de la population totale, ont maintenant accès à Internet via leurs smartphones ou appareils mobiles, selon le Centre chinois d’Informations sur le Réseau Internet. L’Asie sera témoin de la plus grande croissance de la classe moyenne, qui devrait tripler pour atteindre 1,7 milliard de personnes en 2020, selon la Brookings Institution. Son pouvoir d’achat générera au niveau mondial de nouveaux comportements et attitudes envers les technologies numériques.

D’ici 2024, la connectivité Internet et les appareils mobiles qui la rendent possible paraîtront aussi ordinaires que l’éclairage électrique ou le chauffage central aujourd’hui. La technologie sera totalement intégrée dans le quotidien des voyageurs, que ce soit dans les économies développées ou dans les économies en voie de développement. Selon Cisco Systems, il y aura 50 milliards d’appareils connectés à Internet en 2020.

Il y aura simultanément une explosion des voyages de la part des marchés florissants d’Asie, d’Amérique du sud et d’Afrique, les nouvelles économies émergentes de chaque région, le pouvoir d’achat de leurs consommateurs augmentant énormément.

En 2030, l’Asie, l’économie régionale à la croissance la plus forte et la plus rapide, doublera son PIB jusqu’à 67 milliards de dollars US, devançant les prévisions des PIB pour l’Europe et les Amériques conjuguées, selon le Boston Consulting Group.

Les millions de voyageurs des marchés florissants annoncent une ère de mobilité mondiale, avec, pour la prochaine décennie, une forte expansion du secteur mondial du voyage – et donc de la demande en matière de voyages.

Le Conseil Mondial du voyage et du tourisme prévoyait une croissance de 3,2 % dans le secteur mondial du voyage en 2013, devançant largement la croissance prévue de 2,4 % du PIB mondial. L’écart a même été plus important pour les économies émergentes en 2012, la Chine et l’Afrique du sud ayant affiché une croissance annuelle de 7 % dans le secteur du voyage et l’Indonésie une augmentation de 6 %.

La vitalité financière des Marchés Florissants sera un antidote mondial nécessaire aux incessants problèmes économiques qui modifieront l’attitude des voyageurs dans les vieux marchés, les économies en Europe et aux États-Unis dont la croissance a été réduite ces cinq dernières années par la dette post-krach et l’austérité.

Comme le rapport 2012/2013 d’IPK International sur les Tendances mondiales du voyage le déclare : « Un nombre croissant de ces pays ne sont pas en mesure de payer leurs dettes. La crise de la dette ne touche pas encore à sa fin et les conséquences négatives sur les comportements dans le domaine du voyage, que l’on appelle : la ‘mobilité à la baisse’, en Europe de l’Ouest, aux États-Unis et au Japon ne peuvent être exclues ».

Le dernier facteur permettant de définir le secteur mondial du voyage des années 2020 est un facteur social. Une bombe à retardement démographique se prépare alors que la population mondiale vieillit à une vitesse sans précédent.

Le siècle dernier a été témoin de la plus rapide baisse de la mortalité de l’histoire avec une espérance de vie au niveau mondial augmentant dans son ensemble de 47 ans en 1950–1955 à 69 ans en 2005–2010, selon les Nations Unies.

En 1950, les enfants de moins de 15 ans étaient deux fois plus nombreux que les adultes de plus de 60 ans. En 2050, il y aura deux fois plus de personnes âgées de plus de 60 ans que d’enfants.

Ainsi, en 2024, notre voyageur effectuera son voyage dans un monde dans lequel la demande des marchés florissants de nouvelles expériences sera contrebalancée par la prudence financière des vieux marchés de l’Europe et des États-Unis, toujours en période de relance économique.

Et il lui semblera normal que chaque aspect du voyage, de la découverte et de la réservation au transport et au vol, intègre les nouvelles technologies numériques, tel qu’il y est habitué, de manière homogène et naturelle.




Articles similaires

Méthodologie de la recherche

Ce rapport Skyscanner est le fruit du travail d’une équipe de 56 personnes (éditeurs, chercheurs et spécialistes des réseaux du futur) dans des villes internationales clés pour dresser un tableau détaillé des technologies révolutionnaires des dix prochaines années et des nouvelles destinations originales qui transformeront le secteur mondial du voyage dans les années 2020.

Les experts

Nous avons analysé les technologies futures et les nouveaux comportements dans le secteur du voyage en nous mettant à l’écoute du savoir-faire d’un certain nombre d’experts renommés, comme le futurologue Daniel Burrus, auteur de Technotrends: How to Use Technology to Go Beyond Your Competition et le futurologue des voyages Dr Ian Yeoman.

Nous avons également tiré profit des enseignements fournis par le stratège numérique Daljit Singh; du Directeur britannique des technologies du futur de Microsoft Dave Coplin; du Directeur exécutif et créatif du Creative Lab de Google Steve Vranakis; de Kevin Warwick, Professeur de cybernétique à l’Université de Reading; et Martin Raymond, co-fondateur de The Future Laboratory et auteur de CreATE, The Tomorrow People et de The Trend Forecaster’s Handbook.

Nous avons également fait appel à des experts de Skyscanner qui ont été choisis pour leur discernement et leur expertise et ont été, dans la mesure du possible, directement cités dans le rapport. Parmi ces experts : La Présidente Margaret Rice-Jones, le PDG et co-fondateur Gareth Williams, le Directeur de la Technologie Alistair Hann, le Responsable B2B Filip Filipov, le Directeur des Hôtels Nik Gupta et le Responsable Marketing Dug Campbell.

En collaboration avec les experts cités ci-dessus, nous avons utilisé le réseau en ligne de The Future Laboratory, LS:N Global, pour compléter les recherches ainsi que les conclusions des rapports annuels fournis par The Future Laboratory sur les voyages, la technologie, l’alimentation et l’hôtellerie.




Articles similaires

Ressources

l’avenir du voyage 2024 - Partie 1 PDF (2.5Mb)


l’avenir du voyage 2024 - Partie 2 PDF (2.5Mb)







l’avenir du voyage 2024 - Partie 3 PDF (2.5Mb)







Articles similaires

Nous contacter

Pour plus d’informations sur ce rapport, veuillez contacter :

Marine Bigault

marine.bigault@skyscanner.fr

+44(0) 13 12 52 56 67

Pour plus d’informations sur Skyscanner, consultez le site : : www.skyscanner.fr

Rejoignez-nous sur :




Articles similaires